L (Ryûzaki) et KIRA (Light Yagami.)

Voici deux personnages qui s'opposent, qui se cherchent, qui se cotoient... Ils sont rivaux, soit disant "amis" mais avant tout ennemis mortels.

366448

Sans_titre_2La première chose qu'il faut dire sur eux c'est que malgré les apparences ils se ressemblent.
Même si l'un voit la Justice comme une chose que seul une personne innocente, intelligente et "juste" peut rendre la justice, lui même est à la hauteur il sera le dieu de la Justice: KIRA, le dieu du nouveau monde parfait qu'il va créé en tuant tous ceux qui sont dangereux pour la société...
Et l'autre voit la Justice comme un élément commun, toutes les vies des personnes bonnes ou mauvaises ont le même poids, aussi il faut d'abord arrêter une personne, la juger et établir un jugement par plusieurs personnes (juges, jurés et policiers.)...

07Pourtant malgré cette divergence d'opinion le résultat est le même et les personnages ont beaucoup de points communs.
Light comme L sont tous deux percévérants, obsédés par la Justice, sûrs d'eux, intelligents, logiques et méthodiques, mauvais perdants, machiavéliques et prêts à tout pour arriver à leurs fins...

La différence fondamentale entre ces deux garçons reste donc leur conception de la Justice, et personnellement (mais je pense que vous qui lisez cet article vous vous fichez de mon point de vu), je me range du côté de L. Personne ne peut rendre justice soit même, malgré toutes les injustices de ce monde une personne avec un tel pouvoir doit être arrêté car les death_notecriminels sont peut êtres dangereux mais ils sont humains et sont donc les égaux des autres, ont des familles et des amis à eux, connaissent aussi la souffrance et les sentiments.
Ce n'est pas tout à fait le même point de vu que L, mais il est évident que Light par son comportement entre dans un délire mégalomane et c'est pour ça qu'il faut l'arrêter à tout prix. Il se prend pour un Dieu et pour se protéger son identité de KIRA il n'hésite pas à tuer le fameux Lind Tealor (Un criminel mit à la place de L lors d'une interview.) ainsi que les agents du FBI sans parler de L qu'il cherche à éliminer et (dans le film) sa propre petite amie...
Voilà toute l'horreur du Death Note et de son possesseur Light.
Si au départ son intention est bonne voir naïve: protéger le monde des criminels, son action devient personnelle et à force d'être imbu de lui même il finit par tuer des gens pour son propre compte. Bien que, dans son délire (c'est le mot!) lorsqu'il se prend pour un Dieu il prétend que pour le bien de l'humanité KIRA doit continuer d'exister et que personne ne peut contrarier le dieu KIRA...
La folie envahit peu à peu l'esprit de Light...

mediumAnimePaperscans_Death_Note_ShL reste lui plus terre à terre et "juste" s'il on peut dire, il accorde autant de crédit à la vie d'un criminel qu'à celle d'un innocent, pourtant, au fil des tomes on s'apperçoit qu'il se laisse entraîner par son obsession et il est presque prêt à sacrifier quelques criminels et quelques innocents pour réussir à attraper Kira.
Son raisonnement est alors de nouveau proche de Light car pour sauver la vie de millier de personnes il est capable de sacrifier une vie ou deux, peu importe lesquelles. Light lui est prêt à sacrifier la vie de beaucoup de criminels pour épargner celles de nombreux innocents.
Une fois encore les deux étudiants suivent la même logique et pourtant restent dans des camps opposés.

On peut supposer que c'est cette étrange ressemblance qui fait que lorsque L baisse un peu sa garde et sa méfiance, lorsque Light ne se souvient plus être Kira ils sont plus ou moins amis tous les deux.
C'est d'ailleurs à partir du tome 5 qu'on peut vraiment affirmer que Light à une double personnalité, sa conception de la Justice change dès qu'il a entre ses mains le Death Note...
C'est en quelques sortes une image excellente de comment peut changer un homme qui obtient un trop grand pouvoir, car avant d'avoir le Death Note entre les mains, l'idée même de tuer quelqu'un répugnait Light.

Quelques mots sur les autres personnages:

673933892Un être qui est très étrange c'est Ryûk, le shinigami. Si on devait donner ses principaux traits de caractères il y'aurait d'abord la curiosité. C'est un être avide d'apprendre un tas de choses sur le comportement humain. Il est très observateur et pourrait on dire "joueur" car malgré l'esprit brillant de Light, Ryuk le concidère purement comme un jouet, et Light quand à lui le considère comme un larbin et un conseiller ce qui ne réjouit pas toujours Ryuk.
Ryuk déteste une seule chose: l'ennui.

dnuo8Passons maintenant à Misa, même s'il n'y a pas grand chose à dire à part qu'elle fait partie des gens qui se font une idée de la Justice à partir d'une expérience personnelle et non à partir d'un jugement objectif. Elle a vécu une vraie tragédie: elle a découvert les corps ensanglantés de ses parents... La police n'a pas puni le coupable faute de preuve, mais KIRA si! Voilà pourquoi Misa, cherche à découvrir l'identité de ce fameux Kira et, par un concours de circonstances, se retrouve en possession d'un deuxième Death Note qui va lui permettre de trouver son cher Kira.
A la vue de Light, alias Kira, elle en tombe follement amoureuse et lui est dévouée corps et âme.
dnpouethn2C'est une fille trop romantique, et pourrait on dire naïve car elle ne s'apperçoit pas du fait que Light la manipule sans presque aucune concidération pour elle, mais elle n'est sûrement pas innocente. Car mis à part si la personne concernée par la menace de mort fait partie de son entourage, elle se contrefiche du sort des êtres humains, car avec son Death Note, obsédée par sa rencontre avec Kira elle n'hésite pas à tuer toutes les personnes voulant entrer à Sakura TV, (chaîne TV japonaise) qu'ils soient employés ou policiers. Elle n'a d'ailleurs pas non plus beaucoup de concidération pour sa propre vie car elle n'hésite pas à donner la moitié de sa durée de vie pour l'oeil du Shinigami qui permet de voir le nom d'une personne que l'on voit, et elle n'hésite pas non plus à risquer sa vie pour aider ou plaire à Light.
Ces réactions vives de gamine et surtout ce manque de sens des réalités sont probablement une conséquence du tromatisme de la mort de ses parents.